Accueil du site > Expressions > Violences policières. La lumière doit être faite ! SUD PTT.

Violences policières. La lumière doit être faite ! SUD PTT.

mardi 21 mars 2006, par 1 Sud Industrie 35

Une nouvelle fois l’IGS et le gouvernement tentent de couvrir une bavure policière. Alors que Cyril, militant Sud-PTT, toujours dans le coma après son piétinement par les forces de l’ordre à l’issue de la manifestation du 18 mars contre le CPE, ils cherchent à le salir par tous les moyens. Pour eux, il serait responsable de ce qui lui est arrivé, au vu de son état d’ébriété. Selon des sources gouvernementales, « il s’agit d’un mec bourré avec deux grammes d’alcool dans le sang qui soit, s’est frappé, soit s’est pris un coup dans les échauffourées ».

Cette déclaration pue la haine et la désinformation. Cela est indigne d’un gouvernement d’un pays démocratique.

Par ailleurs, est-il normal que l’IGS communique des éléments d’une enquête en cours alors qu’aucun des témoins présents Place de la Nation n’a été entendus. Cela est d’autant plus regrettable que ces témoignages font état de la violence de la charge policière et du fait, qu’alors Cyril était allongé dans un état grave, ce sont ces mêmes témoins qui ont dû aller chercher les secours.

Même si notre militant n’était pas à jeun, cela donnait-il un droit de tuer à la police ?

La fédération Sud-PTT interpelle le Ministre de l’Intérieur sur 3 points essentiels :
- En quoi l’état supposé de Cyril justifierait-il son piétinement ?
- Pourquoi les forces de l’ordre n’ont-ils pas alerté les secours ?
- Pourquoi la Préfecture a -t-elle annoncé, samedi soir, qu’aucun blessé grave n’était à relever ?

Pour aborder ces questions, Sud-PTT demande solennellement à être reçu par le ministère de l’intérieur dès cet après-midi.

PDF - 23.9 ko
CYRIL
PDF - 21.9 ko
VIOLENCES POLICIERES
PDF - 22.2 ko
ENTREVUE SARKOZY SUD PTT