Accueil du site > Expressions > Non à la dérégulation des Services Publics

Non à la dérégulation des Services Publics

jeudi 9 mars 2006, par 1 Sud Industrie 35

Lors du débat au parlement sur le changement de statut d’EDF et GDF M. Sarkozy, au nom du gouvernement, avait affirmé que "jamais" le capital de ces entreprises ne passerait en dessous de 70%. En annonçant la fusion entre SUEZ et Gaz De France le gouvernement renie cet engagement. Depuis, les ministres n’hésitent pas à parler de privatisation et de fusion pour EDF. A l’évidence le même processus qu’à GDF est en préparation pour EDF.

La politique de dérégulation des Services Publics menée à l’échelle européenne et conduite par les Etats entraîne inévitablement la privatisation des services publics.

Loin de préparer l’avenir sur les questions énergétiques qui nécessiteraient une véritable coopération dans le cadre d’un service public européen, c’est dans la guerre économique que se lancent aujourd’hui les grands opérateurs de l’énergie et leurs pays. L’Europe du tout marchandise et "de la concurrence libre et non faussée" n’apporte que destruction des services publics et remise en cause des acquis sociaux des salariés.

Les salariés ont tout à craindre de cette recomposition du marché de l’énergie pour leur avenir professionnel et leur attachement au service public. Les usagers n’ont eux non plus rien de bon à attendre des services qui leurs seraient rendus, en particulier en ce qui concerne les prix, le dépannage et l’entretien des réseaux

Les agents de Gaz de France et d’EDF, s’ils veulent préserver le service public, leur outil de travail et leur statut n’ont d’autres solutions que de rentrer dans la lutte.

C’est le choix qu’ont fait les agents des terminaux méthaniers de Montoir et de Fos sur Mer ainsi que des stockages souterrains de la DGI Région Centre. Ils ont décidé en Assemblée générale et avec le soutien de leur intersyndicale CGT-SUD-FO d’engager un mouvement de grève reconductible à partir du 13 mars pour obtenir le retrait du projet de fusion GDF/Suez, la renationalisation d’EDF et de GDF, le maintien du service public.

L’intersyndicale SUD-CGT-FO de la Direction des Grandes Infrastructures, Groupement Centre appelle l’ensemble des sites d’EDF et Gaz de France à se joindre à son mouvement pour une action d’ampleur nationale et une reprise en main de l’outil de travail.

En complet accord avec cet appel notre Fédération appelle l’ensemble des agents de Gaz de France et d’EDF à tout faire pour généraliser la grève reconductible à toutes les unités.

Au regard des expériences de 2003 (les retraites) et 2004 (changement de statut d’EDF et de GDF) c’est la seule façon de se faire entendre et de poser devant l’ensemble du pays la question de l’avenir du Service Public, d’affirmer la nécessité d’un grand service public européen de l’énergie.

Tous ensemble nous serons plus forts, tous ensemble nous saurons faire face aux pressions que commencent à mettre en oeuvre directions et gouvernement. Partout les AG doivent se réunir, partout les initiatives visant à préparer la grève reconductible doivent se développer.

SUD Energie appelle l’ensemble du mouvement syndical et associatif, les collectifs de Défense du service Public à soutenir activement les actions menées par les agents de GDF et d’EDF, à agir pour la défense du Service Public. Tous ensemble dans l’unité nous pouvons gagner !

www.sudenergie.com