Accueil du site > Expressions > L’arsenal médiatique et le pouvoir d’état n’auront pas eu raison du vote de (...)

L’arsenal médiatique et le pouvoir d’état n’auront pas eu raison du vote de raison.

vendredi 3 juin 2005, par 1 Sud Industrie 35

Que dans le fondement d’une constitution, la concurrence soit déclaré « libre et non faussée », cela rend implicitement illicite toute action se heurtant à cette logique de concurrence. Dans quelle mesure donc le droit de grève n’était pas menacé car se heurtant (de fait) à cette logique impitoyable ?

SUD Industrie 35 avait appelé à voter contre cette constitution qui programmait l’aggravation de la situation sociale. Pour nous syndicalistes nous savons mieux que quiconque que la solution viendra de l’élargissement des échanges mais au service d’une politique de coopération et de solidarité. Ces mots ne semblent pourtant pas peser lourd dans l’action des gouvernants tant est lourd le lobby libéral.

Le Non en France et aux Pays-Bas n’est pas un vote de repli comme le martèle la presse mais une volonté d’écarter un obstacle sur la route de l’entente et de l’entraide entre les peuples. Ce Non veut dire Oui à une autre Europe, celle que nous construisons tous dans les luttes pour que demain un autre monde soit possible.