Accueil du site > Expressions > Historique : un tract de SUD Industrie 35 sur un quart de page de (...)

Historique : un tract de SUD Industrie 35 sur un quart de page de Ouest-France !

samedi 25 mars 2006, par 1 Sud Industrie 35

Samedi 25 mars 2006, Ouest-France comporte en page 3 (donc dans l’édition nationale) un tableau intitulé « Le CPE comparé aux autres contrats de travail ». Le contenu de ce joli tableau en couleurs rappelle certainement quelque chose aux habitués de notre site. Il s’agit en effet du contenu intégral, à la virgule près ou presque (voir ci-dessous), d’un tableau que vous pouvez trouver ici... Cette page est d’ailleurs pointée par Wikipedia dans l’article sur le CNE, ce qui amène quelques visiteurs à notre site, et le tableau est aussi repris ici ou sans citer la source. Mais aujourd’hui c’est la consécration ! Bientôt le Times !

Deux bémols tout de même :

Ouest-France a « oublié » de citer sa source d’information. Certes, cela n’étonnera personne car après tout quand la Préfecture de Bretagne se paie une série de publi-reportages sur le thème de « la Bretagne face à ses démons » [1] l’auteur n’est pas clairement nommé. Si nous avons mis ce tableau sur notre site c’est bien sûr pour qu’il reçoive la diffusion la plus large, voire qu’il soit repris par d’autres. Mais la moindre des politesses, sans parler de la déontologie [2] journalistique, c’est de citer la source d’un texte repris intégralement.

Et, bizarrement, Ouest-France a aussi « oublié » une rubrique dans le tableau : celle concernant l’embauche pour le même poste d’un autre salarié après un licenciement (possible immédiatement pour le CPE et le CNE, après un délai de carence pour le CDD et le CDI). Est-ce en application de la Charte du journaliste de Ouest-France qui stipule que « Deux erreurs par article tu feras », ou bien est-ce pour tenter de masquer que le CPE et le CNE ouvrent clairement la porte à tous les abus ?

Notes

[1] Au passage, aujourd’hui c’est « le permis probatoire » : je ne savais pas que c’était un démon...

[2] Note pour les journalistes de Ouest-France qui, manifestement, visitent notre site : « déontologie » vient du grec deontos (ce qu’il faut faire) et logos (discours), et signifie « l’ensemble des règles et des devoirs qui régissent une profession, la conduite de ceux qui l’exercent, les rapports entre ceux-ci et leurs clients ou le public » (Larousse).