Accueil du site > Expressions > A Rennes les salariés d’Alcatel-Lucent luttent !

A Rennes les salariés d’Alcatel-Lucent luttent !

vendredi 16 février 2007, par 1 Sud Industrie 35

Les salariés d’Alcatel-Lucent travaillaient avec des gens Shanghai. Les salariés d’Alcatel-Lucent ont formés leurs collègues chinois. Ils ont été en Chine. Leurs collègues sont aussi venus en France. Les salariés Rennais pensaient qu’il n’y aurait pas eu de transfert mais plutôt une collaboration avec l’Asie...

On connaît maintenant la « chute » : fermeture des sites Rennais de St-Grégoire et Cesson Sévigné (205 personnes) dans le cadre d’un plan de licenciement de 1500 salariés en France et de 12500 dans le monde sur 80 000 personnes qu’emploie le groupe.

L’obsession des « bons chiffres » et l’unique satisfaction des actionnaires, conduit depuis quelques années les grands groupes à expatrier toute leur production y compris leur R&D vers les pays à bas coûts et en particulier vers la Chine.

A Thomson Rennes, les salariés vivent la même logique économique : la Direction a entrepris depuis 2004 de monter une R&D à Pékin qui travaille sur les mêmes lignes de produits que ceux développés à Rennes.

Aussi, ce qui arrive aux salariés d’Alcatel-Lucent risque de se reproduire à Thomson suivant la formule d’usage « Toute ressemblance avec des faits existants ou ayant existés... »

Les salariés d’Alcatel-Lucent ont entrepris des actions de protestations, nous les soutenons sans conditions.

English version